Patrick N. , particulier, à propos de son Pleyel Marigny

Il y a quelque part en Savoie une jeune femme extraordinaire qui fait murmurer les pianos à son oreille…
Ces pianos qui trônent fièrement dans nos salons, et qui au fil des ans, perdent de leur caractère et de leur prestance.
Ce fut le cas de mon PLEYEL MARIGNY, jeune quinquagénaire, qui malgré mes soins avait perdu son éclat sonore.
J’ai fait appel à Marion, qui durant toute une journée s’est occupé de lui, a soigné ses marteaux, les touches de son clavier, a réglé toute sa mécanique profonde lui permettant ainsi de retrouver toute sa fougue et son éclat sonore.
Et depuis, c’est avec un plaisir immense que je le fais résonner dans la maison comme jamais.
Un grand MERCI pour ce savoir faire incomparable et cette merveilleuse rencontre.

Fabienne JUDONG-MANUEL à propos de son Erard modèle 1 de 1897

2012. Une visite chez Emmaüs. Y’a souvent rien, mais parfois des surprises. On aime y trouver nos meubles au hasard des coups de chance. Mais cette fois, oh, un piano à queue, éraflé, édenté, presque injouable, se tient là et aussitôt on tourne autour et on se prend à rêver. On l’adopte, mais on n’aura pas le temps de le soigner tout de suite. Notre Erard est sorti d’atelier à la fin du XIXeme siècle. Il semble avoir eu de la voix, avant…

2015-2016. On le sort du garage pour intégrer le salon. Paul répare les balafres du meuble, change les ivoires, fait briller les laitons et les vis, redonne du lustre au meuble noir, change des feutres et prépare la mécanique des étouffoirs. Pour le reste il nous faut un facteur de pianos. Mais ce travail n’est pas à la portée de tout le monde. A l’issue de l’intervention d’un professionnel, la mécanique devient «jouable», mais le toucher est moins précis que son petit frère le piano droit. Le son est disparate, notes dures et notes sourdes. C’est raté. OK on a compris, c’est pas à mettre dans les mains d’un technicien de piano ordinaire.

2019. Comment trouver l’une des rares personnes capable de faire renaître cet instrument ancien ?
Quelques recherches sur internet plus tard, les spécialistes de haut niveau et capables de restaurer les pianos anciens, sont rares, mais ça existe encore ! Et justement Marion est en Savoie; aurait-elle été à Paris que je l’aurais contactée malgré tout.

S’ensuivent 3 jours de travail précis et intense. Enlever les bruits parasites, réglage complet de la mécanique, retour à un enfoncement plus faible, préparation des têtes de marteaux, harmonisation; Marion respecte la conception de ce piano, et se coltine à la matière. Pas de répit, chaque réglage va être parfait, chaque défaut va être résolu, l’un après l’autre. Pas de concession, pas d’excuse, c’est fait pour marcher, très bien même, et ça marchera.
En 2 jours de travail sur la mécanique, le toucher est métamorphosé, et le son est déjà modifié !
Le 3eme jour porte principalement sur la réharmonisation et la finition du toucher. Là encore chaque timbre est refait entièrement. Les opérations de piquages et de réglages s’enchaînent à un rythme soutenu. Elle maîtrise.

Le piano s’ébroue et (re)trouve une plénitude musicale que je n’imaginais pas.
Ouah que ça peut être beau un Erard !
Géniale la conception ! Et Mozart, Chopin, Debussy, Bach, tout sonne avec du corps et de la subtilité. J’aimerais aussi l’entendre en version Jazz, je parie que tout lui va.

Géniale Marion de mettre un immense professionnalisme et savoir-faire, au service de la musique, à travers un instrument né bien avant nous et qui retrouve un beau présent et un bel avenir.
Et un grand merci pour m’avoir indiqué comment on joue d’un Erard, car seule je n’aurais jamais trouvé.

Le boîteux cheval de pré est redevenu un pur-sang de course.
Et maintenant il transporte le musicien et porte la musique !
Et je n’en reviens pas d’avoir ce piano chez moi.
Merci.

Théo Turchet, élève en Baccalauréat Musique, à propos de son Seiler 2.06

Merci beaucoup Marion, mon piano qui n’avait plus chanté depuis longtemps, à retrouvé toute sa voix grâce à toi.
A chaque session de travail, je redécouvre des sonorités et en découvre même des nouvelles !
Donc un grand merci pour avoir mis tant d’efforts pour le confort de mes oreilles, Théo Turchet.

Marie ATTARD, à propos de son Kawaï RX2

Alex (74)

Un grand merci à Marion qui a fait renaître le piano familial KAWAI grâce à son incroyable travail.

Enfin, je peux jouer avec différents plans sonores, un nouveau toucher beaucoup plus agréable et un son bien plus riche, élégant et délicat. J’ai retrouvé un réel plaisir à travailler sur cet instrument que ma tante, première propriétaire, trouvera métamorphosé à sa prochaine visite chez nous.
Encore merci
Marie.

Marion travaille avec une extrême précision, c’est une professionnelle de haut niveau, qui a le goût de la perfection. Tout cela dans l’amour de son travail. C’est très agréable de la voir travailler et le résultat est incroyable. Un nouvel instrument est né.
Françoise et Pierre ATTARD

Alain LOMPECH, Journaliste et critique musical (Diapason, le Monde, Le Monde de la Musique), conseiller aux programmes de France Musique

Il serait facile de dire que Marion Lainé est une magicienne qui magnifie les instruments qu’elle accorde, harmonise, restaure et règle, une magicienne qui ramène à la vie ceux qui avaient été éteints par des soins inadaptés.

Mais de magie, il n’y a pas. Marion Lainé met en oeuvre sa connaissance intime du piano, des anciens instruments français, autrichiens ou allemands comme des modèles flambant neufs. Elle sait tout de l’instrument, de sa mécanique et de l’interaction entre chaque réglage, le plus infime soit-il… Elle sait tout de sa sonorité et de ce qu’il faut faire pour obtenir un résultat précis. Pas de magie, mais la capacité si rare de comprendre ce que le pianiste voudrait obtenir de son instrument et qu’il ne sait pas toujours formuler.

Alain Lompech

Vincent Mottet, à propos de son Schimmel 182

Avully (Suisse)

Je ne cesse de le répéter à qui veut l’entendre : Marion Lainé et une technicienne hors pair.

Sa formation, son expérience, sa passion noble pour la mécanique des pianos et sa sensibilité lui permettent de déceler aisément ce petit rien qui transforme votre instrument de musique en un redoutable instrument de plaisir.

L’accord est rigoureusement précis et la mécanique irréprochable.

Marion fait « chanter » mon piano qui prend une dimension nouvelle après chacune de ses interventions.

Que demander de plus à part la lune ?

Merci pour toute votre attention et vos compétences qui vous mèneront très loin. Je vous le souhaite sincèrement.

Très cordialement,

Vincent
Schimmel 182 T

René Beaupain, rédacteur d’ouvrages sur les pianos français, à propos de son piano droit Mann

Gournay sur Marne (93)

Un vieux piano malmené par une incompétence notoire a retrouvé le son de sa jeunesse
grâce aux mains expertes de Marion venue du lointain Pays Savoyard

J’ai retrouvé le piano de ma jeunesse.

Les basses se sont beaucoup améliorées, plus présentes, et les
aigus plus clairs et riches que dans mes souvenirs.
Une page est tournée
Avec mille mercis pour votre travail

René Beaupain

Cliquez ici pour voir les travaux

 

Jean-Pierre Lagneau, à propos de son Kawaï KG3

Sallenôves (74)

Marion, il m’est impossible faire concurrence à tous ces commentaires élogieux que je vois déjà inscrits dans votre livre d’or, car j’y adhère totalement!
J’ai eu la chance de faire connaissance de Marion par l’intermédiaire d’une amie qui possède un merveilleux Steinway B-211, parfaitement réglé et harmonisé. Ce superbe piano est bien-entendu entretenu par Marion Lainé.
Ce dont je peux par contre témoigner, c’est de ma grande surprise d’avoir rencontré, dans ce monde d’hommes, une jeune femme incroyablement compétente et musicienne, qui a parfaitement écouté et compris la frustration que m’ont cruellement infligée pendant près de cinquante ans tous les vendeurs et accordeurs de pianos que j’avais rencontrés, sur plusieurs continents, au cours de ma vie musicale.
Synchronicité étonnante de la vie, Marion habite le village voisin du mien!
Jusqu’à présent, tous les « spécialistes » me confirmaient qu’il n’y avait rien à faire pour donner de la vie au Kawaï KG3 (petit demi-queue) que m’avait offert ma famille quand j’étais adolescent. Je pensais le vendre pour acquérir un piano allemand, dont le raffole. Un seul facteur m’a retenu de le faire: l’invraisemblable tenue d’accord du Kawaï. Après 20 ans sans l’accorder il sonnait encore juste! Ayant eu recours auparavant aux talent de Marion pour accorder et harmoniser un Petrov droit 118 d’étude, je lui ai montré mon Kawaï dans le but de lui demander conseil. Marion m’a fait une démonstration sur une note, ce qui m’a permis de prendre conscience à ma grande surprise quel immense avantage je pouvais tirer de ce piano « repensé ». Marion a alors procédé à un réglage mécanique intégral, qui a redonné à ce piano la douceur et le toucher dont je rêvais, puis l’a harmonisé en fonction de mon goût musical et l’a accordé en 432 Hz. En tout deux jours complets de travail intense. Résultat: j’ai dans mon salon aujourd’hui un piano « sur mesure » fantastique, vivant et musical, qui me procure plus de plaisir que je n’en osais en rêver, et pour un investissement environ cinquante fois inférieur…
Merci à la fée du piano
JP Lagneau
(architecte, acousticien, bioénergéticien, designer et musicien amateur)

Cliquez ici pour voir les travaux

 

François Marceau, professeur de piano à Chambéry, à propos de son Steinway & Sons K132

 Chambéry (73)

Marion, c’est bien plus qu’une technicienne du piano, c’est une entremetteuse.
Oui, oui, vous avez bien lu !
Je suis amoureux de mon Steinway K132 et Marion est une formidable intermédiaire dans cette intrigue amoureuse.
Après quelques interventions malheureuses d’autres techniciens, Marion Lainé a su redonner toute sa brillance à mon piano.
Marion, c’est l’écoute du pianiste et de ses attentes puis la traduction avec brio sur l’instrument.
J’ai retrouvé le spectre sonore riche et équilibré de mon Steinway, sa profondeur de son, sa puissance.
Marion, vous m’avez conquis. Vous reviendrez !