Antoine Jaccottet, fils du poète Philippe Jaccottet, à propos du Pleyel n°9 de 1914, restauré dans notre atelier

J’ai connu Marion Lainé il y a quelques années lorsqu’elle est venue harmoniser mon quart de queue Erard. J’avais acheté ce beau piano (un modèle 0 de 1919) en très mauvais état à un vendeur peu scrupuleux. Heureusement je m’étais ensuite adressé à la maison Balleron et à Sylvie Fouanon, qui a fait un travail remarquable et l’a magnifiquement restauré en 2009. Depuis son harmonisation, le piano a retrouvé toutes ses qualités et je le joue avec un bonheur sans cesse renouvelé. C’est ce qui m’a incité à m’adresser à elle lorsque l’idée m’est venue de remplacer le vieux piano droit de mes parents, devenu inutilisable. Marion Lainé s’est alors chargée de nous trouver un piano droit Pleyel ancien et de le restaurer de A à Z. L’instrument qu’elle nous a livré au printemps dernier est comme neuf, avec une mécanique impeccable. Il tient déjà très bien l’accord. Et le meuble est très beau. Je ne peux donc qu’ajouter à tout ce qui est dit sur ce site. C’est un immense plaisir de pouvoir faire confiance à tant de savoir-faire et de compétence, à quoi s’ajoute beaucoup de gentillesse et de dévouement. Un grand merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *